Auteur: Díaz Canales et Guarnido Genre: , , , ,
Évaluation

***Craque écrite dans le cadre du Défi Lecture Bande Dessinée 2015.*** 

Une série de plus de 3 tomes

Ehhh ben! Que de louanges je n’ai cessé d’entendre au sujet de Blacksad. Après me l’être fait recommander plusieurs fois, j’ai décidé de lire la série. J’avoue que d’abord, je n’étais pas certaine de voir ce que les autres avaient trouvé. Non pas que l’histoire est mauvaise, loin de là. Seulement, elle est très typique du roman policier. On y retrouve tout ce qu’on s’attendrait à voir dans un polar. J’aime le « thriller », les histoires où les gens sont en danger, mais les détectives, c’est moins ma tasse de thé. Tout de même, Blacksad manquait à ma culture. 

Dans le tome 1, John Blacksad, détective privé, décide d’enquêter sur l’assassinat de Natalia Wilford, son premier amour. Pour se venger, il doit s’en prendre à un des hommes les plus puissants de la ville et… à la mafia! L’histoire se passe dans un monde d’animaux anthropomorphes, dans les années 1950. 

No title
source : http://goo.gl/IRFjZc

C’est avec la lecture des différents tomes que je me suis attachée au personnage de Blacksad. Chaque livre est une enquête différente et il y a peu de personnages qui ont la chance de suivre notre héros d’une histoire à l’autre. N’oublions pas que nous sommes dans un polar, une chose qui est très fréquente. Par contre, il y a certains personnages que j’aurais aimé revoir. Je ne nommerai pas de personnages en particulier, je ne veux surtout pas vous vendre l’histoire, mais je me demande ce qu’aurait été l’histoire avec eux. Bah, il faut aussi dire que je n’aime pas le changement dans la vie de tous les jours non plus hahahah. Autrement, le récit est bien construit. On nous amène d’une piste à l’autre, toujours un pas derrière John, sans nous laisser assez d’indices (ou trop) pour deviner qui es réellement l’auteur des différents crimes. Si vous croyez savoir qui est le coupable, détrompez-vous, les apparences sont souvent trompeuses. 

Il y a, dans l’édition intégrale, des histoires inédites en album. Malgré le fait qu’elles soient très courtes, j’ai eu un réel plaisir à les lire. À ce moment, j’avais déjà développé un attachement envers John Blacksad aussi ! J’aime le style du dessin. Réalisées à l’aquarelle, les couleurs sont vives, claires et les ombres accentuent parfaitement les détails. On y voit la texture et le mouvement y est fluide. Sans blague, ne trouvez-vous pas que Blacksad a l’air doux et moelleux?! J’exagère à peine. Comme dans tout bon polar, la sensualité n’est pas négligée dans cette histoire, mais elle très respectueuse. Je sais, les personnages sont des animaux, mais j’ai un problème avec la sensualité violente à la Frank Miller (Sin City). Ici, cela est beau, tout simplement. 

blacksad-guarnido-amarillo_141510
source : http://goo.gl/6Zmn2V

Donc donc… Je n’aime pas donner une note aux livres, mais il faut bien. J’irais avec un 9.5/10. Pour ceux qui aiment le genre, vous ne vous tromperez pas. Pour les autres, ça vaut le coup d’essayer, cette BD manque à votre culture ;). Cette note pour les personnages perdus en court de chemin que j’aurais aimé revoir. heheh.

Pour réserver ou acheter en ligne, cliquez ICI.