Auteur: Tsugumi Ohba et Takeshi Obata Genre: , , ,
Évaluation

***Craque écrite dans le cadre du Défi Lecture Bande Dessinée 2015.***

Une série de manga

OH. MON. DIEU.

Bon, j’ai lu, jusqu’à présent, ou jusqu’à avant Death Note (:P), quatre mangas. D’abord, les aventures de Chi, un manga pour enfants qui débutent la lecture qui raconte les mésaventures d’un chaton trop mignon. J’ai lu les deux premiers tomes de L’Attaque des Titans, genre de Walking Dead japonais. J’avais bien aimé, mais j’avais de la difficulté à suivre parce qu’il y a tellement de ligne dans le dessin que je ne comprenais pas ce que je voyais. Ensuite, j’ai lue Kamisama… Une histoire avec des genres de dieux chats et des humains entre la vie et la mort. C’est beau, un livre magnifique, puis, lorsque j’ai appris que «kamisama» veut dire «dieu», toutes ces zones d’ombres, de trucs que j’avais plus ou moins compris, se sont éclaircies. Puis, Wolf Children que j’ai lu pour ce défi.

Jusque-là, je n’aimais pas vraiment le manga. Dans ceux plus humoristiques, je n’aime pas la façon dont les émotions sont exagérées. Pour ce qui est du dessin dans L’Attaque des Titans, mon collègue Maxime m’a expliqué que ces livres sont écrits dans le but de les lire d’un trait. L’idée n’est pas de s’attarder à chaque case pour découvrir une autre histoire. Les Japonais lisent souvent dans le métro, donc, rapidement. Voilà comment on doit nous aussi lire ces bandes dessinées.

Lorsque j’ai fait part à mes collègues que je devais lire une série de manga pour le défi, Stéphanie et Maxime m’ont fortement recommandé de lire Death Note, pour reprendre Stéph: «Ça manque à ta culture».  Maintenant je comprends pourquoi…

Ryuk, un dieu de la mort qui s’ennuie dans son royaume, décide de laisser tomber son death note (carnet de la mort) sur terre pour se divertir. Ce carnet permet de tuer en ne connaissant que le nom et le visage d’une personne. Light Yagami, fils d’un policier est celui qui le récupère. Après avoir découvert les pouvoirs que contient ce livre, ils décident d’éliminer les criminels de la terre. Une façon de créer un monde parfait où les gens honnêtes pourraient vivre hors de danger. Évidemment, même si l’on tue des criminels, cela reste un meurtre. Une cellule d’enquête spéciale est alors mise en place pour arrêter celui que les médias appellent Kira (qui signifie dieu de la mort). À la tête de cette cellule se trouve L, un enquêteur à qui les polices du monde font appellent lorsqu’elles ont besoin d’aide pour résoudre un cas.

Une vraie chasse à l’homme, le jeu du chat et de la souris. Light est un garçon uuuuuuuuultra intelligent et je n’exagère même pas une miette! Il me surprenait sans arrêt, jusqu’à la toute fin de la série. C’est une série  si addictive. J’ai conseillé à ma mère de la lire, elle qui lit pratiquement toutes les bédés que j’ai lues pour le défi et elle l’adore aussi. Pour ceux et celles qui, comme moi, aimeraient découvrir le manga, voici ce qui peut être un des meilleurs points de départ. Autour de la série, film, version animée, musique, etc. Death Note c’est un monde à découvrir et vite!

11/10 !!! hihihih

Death Note de Tsugumi Ohba et Takeshi Obata, Éditions Kana, 12.95$

– Suggéré par Alexe L.L.

Pour commander ou réserver en ligne, cliquez ICI.