Auteur: Monia Mazigh Genre: , ,
Évaluation
Rédigé par Louise Poulin

Deux époques, à trente ans d’intervalle, 1984 et 2010. Sans le savoir et sans le vouloir, deux femmes, une mère et sa fille, vont connaître en Tunisie des évènements similaires. Dans Du pain et du jasmin de Monia Mazigh, il y a des révoltes menées par deux générations de jeunes, des mouvements pour plus de justice, plus d’égalité pour toutes les tranches de la société.

Lila qui vit à Ottawa, se rend en Tunisie pour connaître le pays et la langue de sa mère. Elle y fait la connaissance de deux personnes qui avaient été d’une grande importance pour sa mère durant sa jeunesse, et qui vont prendre soin d’elle pour la durée de son séjour. La jeune fille va se voir confronter à un feu révolutionnaire qui couve dans les couches pauvres de cette société arabe. Elle est tiraillée et bien qu’elle veuille s’impliquer avec ses nouveaux amis, étudiants tout comme elle, elle ne peut oublier sa vie tranquille et sécurisante du Canada.

Author Monia Mazigh poses in the Ottawa Citizen offices Tuesday, June 24, 2014. (Darren Brown/Ottawa Citizen)

En faisant à chacun des chapitres, un bond d’une époque à l’autre, l’auteure nous fait vivre les tensions et les répressions policières et politiques qui ont marquées chacune des époques. Ce qui aurait pu être régler en 1984, se reproduit pourtant avec force et intensité en 2010. L’on découvre au fil du texte les coutumes du pays, la force des liens qui tissent cette classe de la société. On sent la peur de la population face au monde politique.

Avec une écriture sans complication, facile à aborder Monia Mazigh nous offre son deuxième ouvrage. On y sent le regard personnel de l’auteur et la connaissance réelle de ce monde. Les personnages y sont attachants et il est facile de ressentir ces moments difficiles qui ont forgés leur vie et leurs souvenirs. Elle avait publié en 2008, chez Boréal, Les larmes emprisonnées [1], où elle partageait son combat pour la libération de son mari, Maher Arar, injustement emprisonné en Syrie.

Du pain et du jasmin de Monia Mazigh, chez David, à 23.95$

Pour commander ou réserver en ligne, cliquez ICI.

Références:
1- Les larmes emprisonnées