Auteur: Patrick Suskind Genre: , ,
Évaluation
Rédigé par Audrey

Patrick Süskind est un écrivain et cinéaste allemand né en 1949. On dit souvent que Le Parfum est un classique puisqu’il est enseigné dans les écoles. Qu’est-ce qui définit un classique exactement? Je n’en ai aucune idée. (C’est le genre de questions que mes professeurs de littérature française se plairaient à demander en rédaction d’un essai de seize pages.) Par contre, j’ai personnellement lu ce livre hors cours et il était passionnant. Voici pourquoi :

L’histoire commence au XVIIIe siècle. Dès la première page, j’ai été enveloppée de l’univers de cet époque, charmée par l’apparition d’un enfant non-voulu dans un monde non-accueillant, un enfant dont j’ai par la suite suivi le cours de sa vie, pour apprendre qu’il deviendrait un meurtrier. Jean-Baptiste Grenouille a une capacité olfactive plus développée que quiconque. À mesure qu’il découvre les odeurs qui l’entourent, je découvrais aussi les miennes. Ce roman vous fera prendre conscience de votre environnement comme jamais vous ne l’avez été : en vous servant de votre nez. C’est avec une lenteur soutenue que je me suis régalée de la vie de Grenouille, de l’écriture travaillée en beauté de Süskind, pour finalement dévorer les dernières pages comme s’il n’y avait pas de lendemain. C’est avec ferveur que je me suis éprise d’envie pour Grenouille qui bientôt réussira à créer un parfum parfait : celui qui le rendrait le maître du monde. « Réussira-t-il? Et si oui, quel usage en fera-t-il? » me questionnai-je. Car nous croyons souvent à tort que les odeurs n’ont aucune influence sur nos vies, mais Süskind vous démontrera le contraire, vous fera douter de votre propre perception de la beauté et de la laideur; de l’amour et de la haine.

Et la fin… quelle fin! Une conclusion qui ouvre la voie à se questionner sur qui nous sommes vraiment en tant qu’hommes et femmes vivant en société; une fin qui se questionne sur le véritable amour : qu’est-il réellement? En sommes-nous capables?

Si vous aimez…

…les belles phrases ni trop longues, ni trop courtes, concrètes, mais poétiques;

…vous mettre dans la peau d’un meurtrier;

…essayer de comprendre une nouvelle façon de voir le monde (par l’odorat en l’occurrence);

Ce livre est pour vous!