Auteur: Sylvie Rancourt Genre: , , ,
Évaluation

***Craque écrite dans le cadre du Défi Lecture Bande Dessinée 2015.***

BD qui est ou a été bannie

D’abord, une petite précision! Ce livre n’a pas été banni. Par contre, un libraire de Toronton a maintenant un dossier criminel parce qu’il vendait ce livre dans sa librairie.

« Family Circle ayant critiqué cette autobiographie québécoise pour adultes d’une danse nue, la mère d’un jeune client du magasin de BD Planet Earth à Toronto s’offense d’y voir la couverture affichée au mur et alerte la police, qui accuse le personne de possession et de vente de matériel obscène. En mauvaise santé, le propriétaire ne peut en appeler, et le magasin ferme. Un mois plus tard, la police porte les mêmes accusations contre le magasin Dragon Lady et saisit 400 titres rangés hors de vue (dont Mélody). Peu après, la saisie d’une quinzaine de revues dans l’entrepôt de Publications Andromeda incite l’entreprise à abandonner 66 séries «pouvant être considérées obscènes» (dont Mélody). Informés du risque encouru, la plupart des magasins desservis par l’entreprise emboîtent le pas. Rancourt sera par ailleurs évincée en 1996 d’une rencontre d’auteur-es de l’Abitibi à la maison de la culture de La Sarre après une demi-journée qui s’était pourtant déroulée sans incident.»

Je n’arrive malheureusement pas à retrouver la source de ce texte. Je le publie donc sous toutes réserves et si l’un de vous le reconnait, il me fera plaisir de bien le citer.

Maintenant que vous connaissez l’histoire autour de cette bédé, voici mon opinion. Moi qui, en temps normal, ne suis pas très à l’aise avec la sexualité trop/très explicite dans la bédé, je ne me suis jamais sentie confrontée durant la lecture. En fait, c’est que Sylvie Rancourt nous raconte une histoire qui lui est banale. À la recherche d’un travail et influencée par son petit ami, Mélody prend la décision de devenir danseuse nue. Elle est tout le contraire du stéréotype de la danseuse qui veut qu’elles soient toutes droguées et alcooliques. Mélody boit du jus sur son travail et les clients sont, pour la plupart, polis. Pour Mélody, cela est un travail comme un autre. Étant en couple avec un homme qui n’a d’intérêt que les trucs illégaux, plusieurs problèmes lui tombent sur la tête et n’allez pas penser qu’elle est complice. Au contraire, Nic fait tout à son insu.

Loin d’être une bande dessinée choquante, Mélody est plutôt banale. Pas dans le sens péjoratif du terme, seulement, Rancourt n’a pas voulu choquée avec ce livre. Son but était de raconter son histoire qui, ma foi, n’est pas banale du tout. Une bédé que je suis très contente d’avoir eu la chance de lire et je la suggère fortement à tous, dès 18 ans.

10/10

Mélody de Sylvie Rancourt, Éditions Ego Comme X, 32.95$

– Suggéré par Alexe L.L.

Pour réserver ou acheter ce livre en ligne, cliquez ICI.