Voici notre troisième et dernière sélection de livres québécois qui ont marqués nos libraires et, donc, que vous devez absolument lire cet été! 😛

 

La sélection de Patrick tous genres confondus

Le temps du paysage d’Hélène Dorion (aussi suggéré par Audrey)

9782897112684,1-341936

Pour réserver en ligne, cliquez ICI.

Dans la continuité de Recommencements, salué par la critique et accueilli par un large public,Le temps du paysage est un récit méditatif qui nous convie autant à la contemplation qu’à la transformation intérieure. Parfois, des brouillards se posent sur nos vies et Hélène Dorion explore de son regard pénétrant ces états transitoires, ces passages nécessaires avant que ne resurgisse à l’horizon un fragment de bleu. Pour la première fois dans sa démarche créatrice, l’écrivaine accompagne son texte de photographies qu’elle a réalisées. Un ouvrage superbe à déguster lentement.

Mourir mais pas trop d’Agnès Gruda

9782764624289,1-350985

Pour réserver en ligne, cliquez ICI.

« Nous avions presque le même âge, en réalité, mon frère avait un an de moins que moi », et Flo s’est rendu compte qu’elle avait conjugué le verbe avoir à l’ imparfait. Ce frère, donc, qui avait combattu l’armée irakienne et fui la répression des ayatollahs, eh bien, il est mort d’une balle perdue un an après avoir atterri à Montréal. Aussi bête que ça. Ça s’est passé en plein jour, dans une rue tranquille d’un quartier résidentiel où la famille s’était établie quelques semaines après son arrivée au Canada. – Vous imaginez ? Survivre à la guerre, à la dictature, et mourir d’une balle perdue, à Laval-des-Rapides ? Il y a toutes sortes de manières de mourir, et d’ailleurs ne mourons-nous pas tous un peu chaque jour ? Que ce soit une séparation amoureuse, ou la révélation d’une infidélité de l’être cher, ou la prise de conscience que notre enfance nous a échappé à tout jamais, la vie est pleine de ces moments où quelque chose se termine, irrémédiablement, et où quelque chose commence peut-être. Mais comment en être sûr ? Au fil de ces treize textes, on voit se balader la grande faucheuse, revêtue d’une infinité de déguisements, dont ceux qui sont caractéristiques de notre époque : menaces terroristes, violence urbaine, vieillards qu’on abandonne, migration forcée. Elle nous glace le sang, bien sûr, chaque fois que nous l’apercevons, mais cela ne nous empêche pas, à l’occasion, de répondre à son sourire narquois ou grinçant en lui tirant la langue.

Oh! La belle province de David Dorais

9782760947252,1-351172

Pour réserver en ligne, cliquez ICI.

Ébranlée par un vol à main armée commis au restaurant où elle travaille, Fleurette décide de prendre quelques jours de vacances. Elle qui ne connaît du monde que son quartier montréalais part à l’aventure. Guidée par son grand coeur, elle parcourt sa belle province aux mille richesses : buffets gargantuesques, festivals de patenteux, motels une étoile, casse-croûte ou campings en bordure d’autoroute, et même le bar-salon du mythique Madrid. Sur son chemin, elle rencontre de bonnes gens, de souche et d’ailleurs, qui lui tendent généreusement la main. Elle arrivera à Cabano, terme de son pèlerinage, juste à temps pour célébrer la Saint-Jean et le chien chaud.

La sélection d’Audrey tous genres confondus

Les Sanguines d’Elsa Pépin

9782896942411,1-349027

Pour réserver en ligne, cliquez ICI.

Tout sépare les soeurs Becker.Sarah est l’introvertie, celle qui fait tache dans le portrait de famille, celle qui aime mal et qui, malgré son talent de peintre, se contente de copier les autres. Séductrice, amoureuse et mère de deux filles, Avril est l’étoile dansante du printemps attaquée par une tempête d’hiver. L’annonce d’un cancer rare bousculera leur fragile relation et pourrait aussi bien les réunir que les éloigner à jamais. Car si les coeurs battent parfois à l’unisson, il arrive que les sangs s’entêtent à suivre des courants contraires. Entrelaçant ce récit d’une femme qui doute de tout à des chapitres choisis d’une Histoire du sang rédigée par un malade certain de mourir seul, Elsa Pépin livre une réflexion sensible sur le sacrifice d’illustres oubliés au nom de la science, comme sur celui qu’on accepte au nom de ceux qu’on aime. Premier roman au ton juste et singulier, Les sanguines offre une illustration du mystérieux pouvoir du don de soi, et de la vie qui persiste au-delà de la mort.

Petits tableaux d’Éloïse Lepage

9782892618358,1-287938

Pour réserver en ligne, cliquez ICI.

Anne-Si excelle pour crier et noyer ses colères, mais elle peine à chuchoter ses amours. Pourtant, elle aime. Mal peut-être, mais elle aime. Déconstruits dans le temps, ces petits tableaux aux frontières perméables se font écho et mettent en lumière la réalité sexe-drogue-maternité de cette femme qui tombe souvent et qui se relève parfois. Toujours dans le désordre.

Variations endogènes de Karoline Georges (nouvelles)

9782896941803,1-287766

Pour réserver en ligne, cliquez ICI.

Ils sont nombreux. Parmi eux, l’une attend sa naissance, l’autre est à l’apogée de son existence. Il y a quelques fous, des amants, un milliardaire, des enfants livrés à eux-mêmes. Ils sont animés par des intentions cruelles, sadiques, morbides ou masochistes. Ils tendent des pièges, mettent en scène leurs fantasmes, s’épuisent à poursuivre un idéal illusoire. Ils sont isolés. Ils s’apprêtent à mourir ou à commettre l’irréparable. Ils sont peut-être déjà morts. Assemblés avec minutie par une auteure au regard aussi tranchant qu’une lame, les quatorze tableaux de Variations endogènes forment un fascinant cabinet de perversités.

Le nénuphar et l’araignée de Claire Legendre (essai)

9782923682457,1-316748

Pour réserver en ligne, cliquez ICI.

Vous avez peur des araignées, du vide, du regard des autres, de la maladie. Qu’on vous trahisse, qu’on vous abandonne, que les prédictions de la petite gitane se réalisent. Vous arrêtez de fumer, vous fuyez les insectes et les confidences médicales, vous évitez de monter sur scène, de prendre l’avion, de tomber amoureux, de vous pencher au balcon. Vous ne passez pas le permis de conduire et vous commencez les romans par la fin, un peu comme on mettrait une ceinture de chasteté. Vous croyez que vous êtes paré, qu’on ne pourra jamais vous prendre au dépourvu, qu’il ne vous arrivera rien. Mais un matin vous découvrez que vous avez un papillon dans la poitrine, vous le sentez battre des ailes. Vous n’allez pas pouvoir faire mine de l’ignorer… Entre essai et récit, Le nénuphar et l’araignée explore les mécanismes, les sources, les symptômes de l’angoisse, de sa forme la plus intime à la plus ordinaire.

Mines de rien, collectif (chroniques)

9782890915039,1-318512

Pour réserver en ligne, cliquez ICI.

La mine, c’est à la fois le crayon, l’expression et le potentiel explosif. Nous disons mines de rien, parce qu’il s’agit de petites choses, ces petits riens souvent passés sous silence, et qui, pourtant, nous minent. Trois professeures de lettres délaissent les formes académiques pour se donner le plaisir des billets d’humeur, de l’archéologie du quotidien, en solidarité avec toutes celles qui subissent les humiliations invisibles. Têtues, critiques, moqueuses ou graves, elles s’entendent sur un point: si le monde a beaucoup changé, si l’égalité semble à portée de main, le sexisme demeure bien vivace partout. Mines de rien, ce sont trois féministes qui mettent en commun leurs plumes grinçantes pour dépeindre nos travers avec des lunettes pas vraiment roses. Du marketing aux toilettes publiques, en passant par les médias sociaux, la culture du viol, l’instinct maternel ou la masturbation, leurs chroniques s’indignent de l’ordinaire sexiste, et prouvent qu’il est aussi arbitraire qu’anachronique. Ici la conscience aiguë du phallocentrisme n’est pas un poids, mais un moteur. Mieux vaut, paraît-il, en rire. Mieux vaut surtout s’en indigner.*Isabelle Boisclair, Lucie Joubert et Lori Saint-Martin sont auteures et professeures de littérature à l’université.

Les libéraux n’aiment pas les femmes d’Aurélie Lanctôt (essai)

9782895962090,1-340964

Pour réserver en ligne, cliquez ICI.

Les libéraux n’aiment pas les femmes. Voilà une proposition qui fait sourciller : les libéraux disputeraient donc aux conservateurs l’éminent privilège de s’attaquer aux droits et libertés des femmes ? C’est là le dur constat de ce petit livre. En s’en prenant à la santé publique, à l’éducation, aux garderies et aux groupes communautaires, les politiques d’austérité du gouvernement Couillard frappent les femmes plus durement que quiconque. Si les libéraux n’aiment pas les femmes, c’est parce qu’ils gouvernent par et pour les nombres. Les « vraies affaires » – l’atteinte du déficit zéro en tête – relèvent d’une logique purement « économique ». Quantitative, implacable, elle est imposée sans haine ni mépris. Le sort que l’austérité réserve aux femmes s’explique par cette odieuse indifférence qui, ultimement, fera ployer l’ensemble de la population.

Le défi végane 21 jours d’Élise Désaulniers (alimentation)

9782895686927,1-347817

Pour réserver en ligne, cliquez ICI.

Pourquoi faire le défi végane 21 jours ? Pour découvrir une alimentation saine et un mode de vie santé, respectueux de l’environnement et des animaux. Au Québec, plusieurs milliers de personnes ont déjà participé aux premières éditions du Défi végane organisé par le Festival végane de Montréal. Élise Desaulniers s’est inspirée de ses échanges avec les participants pour écrire ce guide, à la fois complet et accessible. Tous les outils sont là pour vous accompagner pendant la durée du défi ou simplement pour vous aider à vous initier au véganisme : conseils pratiques, nutrition, éthique et déboulonnages des mythes les plus tenaces. En guise d’encouragement, l’auteure propose également des recettes familiales pour 21 jours, des plans de menus équilibrés et répond aux questions le plus souvent posées, par exemple : D’où viendront les protéines ? Quelles sont les alternatives aux oeufs ? Que faire si le CPE de mon enfant résiste à servir des repas végétaliens ? Que vous soyez omnivore curieux ou végane en devenir, vous trouverez dans ce guide le compagnon idéal pour effectuer une transition vers la cuisine végétale et des habitudes alimentaires plus saines.

Voir son steak comme un animal mort de Martin Gilbert

9782895962014,1-325497

Pour réserver en ligne, cliquez ICI.

La plupart des gens désirent le bien des animaux. Mais voilà: ils aiment aussi leur steak. C’est ce qu’on appelle le paradoxe de la viande. Nous ne voulons pas voir que ce que nous mangeons, c’est de l’animal mort. De plus en plus de chercheurs expliquent ce phénomène de «dissonance cognitive» par des pratiques sociales et des croyances qui visent précisément à occulter la souffrance animale. Tout converge pour nous convaincre, depuis l’enfance, qu’il est normal, naturel et nécessaire de consommer des produits d’origine animale. Pourtant, dans les faits, rien n’est moins vrai – tant du point de vue de la santé que de l’éthique animale et environnementale. Dans cet essai accessible et engagé, Martin Gibert propose une synthèse des débats contemporains sur le paradoxe de la viande. Ce faisant, il présente le véganisme, un mouvement moral et politique en pleine émergence qui lutte pour la justice animale, sociale et environnementale.

Toutes les bandes dessinées de Michel Falardeau! 😀 (J’en mets ma préférée en exemple)

9782923621333,1-216452

Pour réserver en ligne, cliquez ICI.

Les enfants Lucas et Leïa demandent à leurs parents de leur raconter comment ils se sont rencontrés. Pour cela, Étienne, leur papa, leur raconte l’été 1986, alors qu’il est amoureux de la petite Marie, tandis qu’une terrible guerre fait rage entre son clan de pirate et celui de son ennemie mortelle, la Grande Rousse…

Toutes les bandes dessinées de Zviane 😀 (J’en mets ma préférée en exemple)

9782923841540,1-286202

Pour réserver en ligne, cliquez ICI.

La meilleure chose qui soit arrivée à Zviane, sur le plan gustatif, aura été de vivre à ville St-Laurent en 2001. Dans le supermarché où elle faisait son épicerie, elle est tombée sur des fruits… obscurs. Au péril de sa vie, elle a concocté ce savant traité qui vous fera tout connaître des fruits exotiques.

À ne pas manquer: Les sélections de nos autres libraires!

Ça peut pas être pire de Nathalie Roy (romance) – suggéré par Caroline

9782764807996,1-351780

Pour réserver en ligne, cliquez ICI.

Que faire quand on perd son emploi et que, le même jour, en pleine canicule, notre frigo et notre ventilateur nous lâchent ? On quitte notre 3 1/2, on se loue un chalet près du lac Memphrémagog et on vit un été pas comme les autres !

Les maisons de Fanny Britt – suggéré par Caroline et François

images

Pour réserver en ligne, cliquez ICI.

Tessa, chanteuse classique convertie en courtière immobilière, vend des maisons et ne va pas bien. Elle élève trois fils qu’elle adore avec un homme qui la chérit. Dans trois jours, elle a rendez-vous avec Francis, un ancien amour qui n’a jamais guéri. Entre-temps, il y aura des visites de propriétés, des cabines d’essayage, des cours de natation, des ponts en bâtons de popsicle à livrer à l’expo-sciences de l’école, des étreintes dans la nuit, des deuils, des rappels de l’enfance, des fantômes, et la peur de vieillir dans l’amertume. Cesse-t-on un jour de désirer ce qu’on a désiré à vingt ans ?

Au confluent des Annie Dillard, Elisabeth Strout et Rachel Cusk, l’ample fresque des Maisons fouille les drames privés dans une époque d’insatisfaction et de conformisme. Derrière les portes closes sur des intérieurs encombrés par la solitude, on trouvera aussi l’amour des enfants et de l’architecture du quotidien. Tout ça se passe à Montréal.

Le secret du coffre bleu de Lise Dion (biographie) – suggéré par Julie

9782764805039,1-205593

Pour réserver en ligne, cliquez ICI.

À la mort de sa mère adoptive, l’humoriste Lise Dion découvre dans un coffre bleu qui avait bercé son imaginaire d’enfant une partie cachée de la vie de cette femme qu’elle a tellement aimée : sa mère aurait été religieuse et aurait été arrêtée en France pendant la Seconde Guerre mondiale. Le choc passé, Lise a voulu comprendre ce que sa mère avait vécu et elle a commencé une recherche qui a duré plusieurs années. Malgré les nombreux écueils de cette démarche, elle a inventé la vie que sa mère a probablement vécue en s’appuyant sur certains faits historiques et témoignages.

J’haïs les bébés de François Barcelo – suggéré par Julie

9782924672037,1-354898

Pour réserver en ligne, cliquez ICI.

Vivianne, une femme dans la cinquantaine, haïs tellement les bébés qu’elle refuse dorénavant de prendre l’avion : il y a toujours au moins un bébé qui n’arrête pas de brailler.Vivianne déteste tellement les bébés qu’elle fait croire à ses propres enfants qu’elle sera à l’étranger, dans le Sud, pour Noël, alors qu’elle entend s’installer dans une maisonnette de Percé, seule.La première nuit, un panier est laissé devant la porte de Vivianne. Dans le panier, un poupon naissant, avec une note remplie de fautes : PRAND SOIN DE MOI, GRAND-MAMAND.Vivianne comprend vite qu’il s’agit-là d’un coup de sa propre fille et décide, pour épargner une vie d’enfer à cet enfant, d’abréger ses jours.

La femme qui fuit d’Anaïs Barbeau-Lavalette – suggéré par Claude

9782923896502,1-332527

Pour réserver en ligne, cliquez ICI.

Anaïs Barbeau-Lavalette n’a pas connu la mère de sa mère. De sa vie, elle ne savait que très peu de choses. Cette femme s’appelait Suzanne. En 1948, elle est aux côtés de Borduas, Gauvreau et Riopelle quand ils signent le Refus Global. Avec Barbeau, elle fonde une famille. Mais très tôt, elle abandonne ses deux enfants. Pour toujours. Afin de remonter le cours de la vie de cette femme à la fois révoltée et révoltante, l’auteur a engagé une détective privée. Les petites et grandes découvertes n’allaient pas tarder.

L’Obéissance de Suzanne Jacob – suggéré par Stéphanie

9782890525245

Pour réserver en ligne, cliquez ICI.

Le couple serait le point de départ de ce pacte monstrueux qui autorise la pire cruauté à se nourrir de la soumission silencieuse. À l’échelle de la planète: extorsion, torture, mise à mort.

Walmart: Journal d’un associé d’Hugo Meunier – suggéré par Stéphanie

9782895961987

Pour réserver en ligne, cliquez ICI.

« Katia, ma boss de La Presse, trouve que je prends mon nouveau travail trop à coeur, que j’en oublie même un peu pourquoi je suis devenu associé. Je ne pense presque plus à mon reportage. Je pense à mes palettes, mes livraisons, mes rotations, mon over et mon facing. Je pense Walmart. » Journaliste à La Presse, Hugo Meunier s’est infiltré pendant trois mois dans une succursale de Walmart, au nord de Montréal. Pendant sa vie d’« associé », il a tenu un journal dans lequel il a consigné avec humour les anecdotes de son quotidien. Les célèbres cris de ralliement, les clients déchaînés, les palettes qui s’écroulent, les absurdes séances de formation, il décrit avec un remarquable sens du détail tout ce qui ponctue les journées de travail des petits salariés de la plus grande entreprise de commerce de détail de la planète. Après cette expérience, le reporter prend la route pour enquêter sur l’empire – du Mexique à Jonquière, en passant par l’Arkansas. S’ajoute alors à son récit de la vie « sur le plancher » un saisissant portrait d’ensemble de Walmart et du culte qu’on y voue au seul dieu que vénère vraiment l’Amérique : l’argent.

1984 d’Éric Plamondon – suggéré par Maxime

9782896982608,1-349333

Pour réserver en ligne, cliquez ICI.

La trilogie 1984 raconte le périple de Gabriel Rivages, protagoniste aux cent métiers et alter ego de l’auteur, lancé sur les traces de trois figures américaines du vingtième siècle. Hongrie-Hollywood Express met en scène Johnny Weissmuller, nageur olympique plusieurs fois médaillé d’or et premier Tarzan du cinéma parlant ; Mayonnaise mêle le destin de Rivages à celui de l’écrivain culte Richard Brautigan, le dernier des beatniks, qui hante la trilogie ; et Pomme S porte sur Steve Jobs, la révolution informatique et les filiations secrètes entre les idées, les machines et les êtres. Cette édition en un seul volume de 1984 permet d’éprouver l’amplitude et la cohérence de cette aventure romanesque, sa liberté formelle, et donne toute sa résonance à la voix désormais reconnaissable d’Éric Plamondon, désinvolte et poétique, ouverte aux échos des oeuvres aimées. Lecteur de Brautigan et de Melville, il est dans 1984 le romancier d’un monde en transformation dans lequel le Québec, le Vieux Continent, la côte Ouest et plus largement les États-Unis orchestrent un fond d’histoires où s’interconnectent sport et immigration, underground et culture populaire, cinéma et littérature, savoirs et technologie.

Ciel mon mari de Mylène Bouchard (nouvelles) – suggéré par Chanel

9782923530543,1-257795

Pour réserver en ligne, cliquez ICI.

Le fait d’exister est une chose imparfaite : voilà un énoncé riche, presque magique. Est-ce à dire que l’imperfection contient de la magie ? « Si on le veut, si on la choisit. » Les vingt fictions de Ciel mon mari enseignent ainsi que la réalité acquiert sa consistance par le biais d’un jeu de superpositions. Un simple changement de perspective révèle souvent d’autres facettes de nos expériences. Changeants, sûrs d’eux ou creusant la question, les personnages de ce livre – Simone, Loan, Jean-Pierre Ferland, Marie et les autres – pratiquent l’art de l’illusion et scrutent le voile subtil qui pend devant le réel, peint un décor, se soulève parfois.On se souviendra des multiples trompe-l’œil qui constituent Ciel mon mari comme « on se souvient de la magie quand on ne croyait pas la trouver sur son chemin ».

Contre Dieu de Patrick Sénécal (horreur) – suggéré par Marlenne

9782924672006,1-353670

Pour réserver en ligne, cliquez ICI.

Que se passe-t-il dans la tête d’un homme lorsqu’il perd, tout d’un coup, toutes ses raisons de vivre ? Quand tout ce qu’il a construit s’effondre? Que se passe-t-il quand on ne comprend pas pourquoi le sort s’acharne sur nous? Qu’est-ce qui nous retiens, maintenant que tout est fini, qu’on n’a plus rien, de ne pas devenir monstrueux ? Sur quoi construit-on sa vie lorsque plus aucune morale ne trouve prise sur nous ? Ta maison devient trop grande, tes amis commencent à t’énerver, tu disparais, tu te caches, tu coupes les ponts avec ta réalité, tu n’as même plus envie de voir ta propre famille. Tu ne cherches aucune aide, tu ne cherches personne. Tu ne veux plus rien. Tu as des idées noires, très noires. Et tu te mets à chercher un responsable. Et finalement, tu le trouves… Mais tu ne peux rien contre Lui. Patrick Senécal nous livre ici un roman fulgurant, un Coup de tête au sens le plus strict du terme !

 

Restez à l’affût samedi qui vient pour notre dernière sélection québécoise jeunesse! 🙂