Rédigé par Audrey

C’est Halloween dans un dodo et j’ai eu envie de fouiller pour trouver d’où cette fête étrange tire ses origines. Je croyais bêtement qu’elle venait de la célébration du Jour des Morts typique de la culture mexicaine. [1] Figurez-vous que je me trompais allègrement: il n’en est rien!

De quelle fête l’Halloween tire-t-elle son origine?

L’Halloween était au tout départ une fête celtique nommée la Samain (Samhuinn) qui marquait le tout premier jour de l’année celtique. Ce premier jour annonçait la fin des récoltes et la fin de la saison du soleil. Mais de quel jour pouvait-il bien s’agir? Du 31 octobre! (La Fête n’a pas changé de date, bien sûr). Les Celtes ne comptaient pas en jours, mais bien en nuits! C’est pourquoi, la célébration ne commençait que le soir. Pour vous situer géographiquement, disons que les Celtes vivaient où se situent présentement l’Angleterre et le Nord de la France. La fête se déroulait alors pendant sept jours.

La Samain marque donc le début du cycle hivernal, celui de la lutte entre la lumière et les ténèbres. C’est pourquoi les druides y allumaient un feu en l’honneur du Dieu du Soleil, Been.

Bonbons et horreur au menu

Mais d’où vient l’idée qu’on se fait de l’Halloween, celle d’une fête des morts ou plutôt d’une fête de l’horreur, où étrangement, nous distribuons des bonbons aux enfants? Selon la légende, les portes de l’autre monde s’ouvrent lors de cette soirée. Les esprits peuvent donc revenir sur Terre. Ainsi, des gens leur laissaient des offrandes (comme de la nourriture) sur le pas de leur porte d’entrée afin d’apaiser les esprits, car l’ouverture de l’autre monde ne permettait pas qu’aux gentils esprits de passer, mais aussi aux esprits maléfiques de venir faire leur ronde sur Terre.

La force des ténèbres de la Samain était représentée par une série d’esprits plus ou moins maléfiques. C’est là l’origine des divers monstres associés à Halloween: fantômes, vampires et cie.

Et d’où provient l’idée des sorcières? Ce serait des guérisseuses qui vivaient au Moyen Âge. « Ne recevant pas d’argent pour leurs services, elles se déguisaient en vieilles dames laides pour aller quêter chez les gens qu’elles avaient soignés pour savoir s’ils méritaient leurs soins. En raison de leurs «pouvoirs» de guérison et de leur allure effrayante, on leur attribuait des pouvoirs maléfiques. »[2]

C’est donc à l’initiative des anglophones au Québec (vers 1920) que les enfants se sont mis à parcourir les rues en demandant des bonbons ou sinon ils vous jettent un mauvais sort (« Trick or treat »), le sort renvoyant aux dieux malins de la mythologie anglo-saxonne.

Et son nom loufoque?

Halloween vient de de la contraction de « All Hallows’ Eve » en anglais qui était originalement la fête de la Toussaint et signifiait littéralement « le soir de tous les saints du paradis ».

Depuis quand la célèbre-t-on en Amérique?

Finalement, ce n’est qu’en 1840 que la fête fut importée en Amérique du Nord, soit avec l’immigration des Irlandais aux États-Unis. D’ailleurs, de nos jours, la tradition se perpétue principalement au Canada. aux États-Unis, en Irlande et en Grande-Bretagne. Dans d’autres pays, son introduction soulève beaucoup d’oppositions, car l’Halloween est une fête païenne près de deux célébrations catholiques populaires, soit la Toussaint (le 1er novembre) et le jour des Morts (le 2 novembre). [3]

Une dernière chose: pourquoi les citrouilles?

Pour la Samain, on taillait des betteraves ou des navets en forme de têtes de mort afin d’orner les routes et les maisons afin d’éloigner les esprits malins. Lorsque la tradition se déplaça en Amérique, on adopta les citrouilles qui y sont plus abondantes. Ainsi, lorsque les enfants voient des décorations d’Halloween illuminés (genre une citrouille illuminée de l’intérieur), ils savent qu’ils peuvent aller cogner à cette porte.

Voilà comment est née la fête que nous connaissons aujourd’hui sous le nom d’Halloween! Bon Halloween tout le monde. 🙂

 

1- Pour en savoir plus sur cette fête: Source.
2- Source.
3- Source.