C’est la Semaine 17 du Défi Lecture Bande Dessinée que nous, vos libraires préférées (lol), Audrey et Alexandra L.L,. nous sommes imposé: 6 mois pour lire 50 bédés chacune, ce qui représente 2 bédés par semaine, au minimum, pour chacune de nous! Ça veut dire qu’on a passé un plus que la moitié du défi! Déjà! Si vous voulez connaître tous les aléas du défi, rendez-vous ICI. Si vous voulez voir tous les articles à ce sujet, cliquez sur l’onglet « Nos projets », puis sur « Défi lecture 2015».

Voici les bédés que nous avons ont lues cette semaine, la catégorie que nous comblons grâce à celles-ci, ainsi que notre appréciation!

Alexe a lu…

Les petites marées : Mona de Séverine Vidal et Mathieu Bertrand, Éditions Les Enfants Rouges, 25.95$

BD écrite par quelqu’un de 30 ans et moins

téléchargement (1)

Cette bédé me faisait de l’œil depuis un moment et comme j’avais besoin d’une BD dont l’auteur avait moins de trente ans, j’ai pris certains titres qui m’intéressaient et j’ai cherché la bio des différents auteurs. Pour celle-ci, c’est Mathieu Bertrand qui a moins de trente ans. La bande dessinée est une adaptation du roman Les petites marées de Séverine Vidal. Malheureusement, je n’ai pas réussi à mettre la main sur le roman. Ce livre destiné aux ados est publié aux Éditions Oskar dans la collection Court Métrage. Il raconte l’histoire de Mona, une fille de 15 ans, qui retourne à Saint-Malo après la mort de sa grand-mère. Elle y retrouvera Gaël, le premier qu’elle a aimé, mais aussi le premier à l’avoir fait souffrir.

Dans une citation que j’ai trouvée du roman, Mona dit qu’elle espère un amour calme. Un truc qui ne déborde pas. Un genre de ruisseau, quoi. Bien, c’est exactement comme cela qu’on se sent suite à la lecture de cette BD. Calme. On ne déborde pas d’émotivité. La bande dessinée se lit d’un trait, rapidement. C’est doux, calme et touchant. Malgré cela, il manque une petite étincelle. Voilà pourquoi j’aurais aimé lire le livre et comparer. Les avis sur le livre divergent sur le web. Certains aiment, d’autres pas du tout. 

J’aimerais bien une suite. On sent que Mona vit recluse dans un coin de son esprit dont elle seule à accès et je crois qu’il y a matière à faire une suite. Je veux connais ce personnage encore plus, aller chercher l’émotion dans ses tripes. Peut-être y trouverais-je ce qu’il manque?

Néanmoins une belle histoire, douce et calme, sur le deuil. 6/10. 

Pour réserver ou acheter cette BD en ligne, cliquez ICI.

Passeur d’âmes de Golo Zhao, Éditions Cambourakis, 36.95$

BD qui se passe dans un autre pays

passeur-ames-couv

« Je m’appelle Yan Jing. Mon métier consiste à exfiltrer les morts. Tous les gens qui nous quittent doivent venir rendre compte de leur vie chez moi et je les enregistre.

Je consigne chaque personne, chaque histoire, dans ce cahier.»

passeur-ames-03

source : http://goo.gl/LVfsjB

Avec cet extrait, croyez-vous vraiment que je n’aurais pas lu ce livre! C’est très accrocheur, sans oublier que la couverture est aussi magnifique. En douceur, mais très belle. Ce recueil d’histoires nous amène d’une vie à l’autre, d’un souhait à l’autre. Ce soldat qui a passé sa vie à se demander ce que sa vie aurait pu être s’il avait fait un choix différent. Ce jeune garçon qui ne ressent pas la douleur, mais qui a grand coeur. Sans oublier l’ange gardien de cette fille sauvée de tous les accidents croisant sa route. Puis, alors que l’on s’habitue aux courtes histoires qui n’ont de liens entre elles si ce n’est que d’une femme et un cahier, on découvre une autre histoire. Une histoire d’un amour si fort qu’il traverse les vie (réincarnation et mort) qui met en lumière les histoires qu’on vient de lire. C’est beau et touchant. Sans tomber dans le fantastique trop cliché, l’auteur nous immerge dans un recueil magique d’où on ne veut pas vraiment sortir. 

 

Un auteur à découvrir et vite ! 9/10

Pour réserver ou acheter cette BD en ligne, cliquez ICI.

Audrey a lu… 

Cette semaine, j’ai fait une intrusion dans le monde de l’enfance avec:

Astérix T.25: Le grand fossé d’Albert Uderzo, aux éditions Albert René, à 14.95$

BD de votre enfance

9782864970002,0-809216

Qui n’a pas déjà lu un Astérix, ne serait-ce que dans son enfance? Bon… Peut-être les bédéphobes. Drôle de terme, n’est-ce pas? J’ai appris ce mot cette semaine et je suis plutôt contente d’avoir enfin pu le placer dans une conversation. Sur les internets, je n’ai rien trouvé de bien concluant à ce sujet, que des textes de gens qui se moquaient de cette phobie. Personnellement, je crois que tout est possible. Donc, si quelqu’un a une peur incontrôlable des bédés, qu’il ne peut en voir ou en entendre parler, c’est plutôt triste…

Bref, je m’éloigne du sujet. Pour faire une longue histoire courte, la bédé est d’abord parue sous le nom d’Astérix le Gaulois en 1959. Elle est d’origine franco-belge et met en scène un petit village gaulois d’Armorique dans les années -50. Astérix est en fait le nom d’un des personnages qui est petit, blond et intelligent, mais (pour ceux qui n’ont vraiment aucune idée de quoi je parle) il y a aussi Obélix, un grand et gros gaillard un peu cancre. Ils font équipe avec le reste de leur village contre l’envahisseur: les méchants romains. Le druide leur est d’ailleurs d’une grande aide puisqu’il prépare une potion magique qui décuple leur force.

937428-asterix

Ce qui est cool dans cette bédé, c’est que petits et grands peuvent y trouver leur compte. Les enfants l’adorent parce qu’elle mêle action et humour. Les adultes l’aiment, car elle parodie le patrimoine historique de la France et, des francophones en général.

Astérix a connu un succès au niveau mondial (sauf aux États-Unis). D’ailleurs, la série a été traduite dans plus de 107 langues! J’aimerais un jour créer quelque chose d’aussi internationalement aimé!

Donc, j’ai lu Le grand fossé qui est une de mes histoires préférées de la série. Un grand fossé sépare un village gaulois en deux et divise le village en deux camps: le camp de gauche et le camp de droite (en vieillissant, je me suis rendue compte à quel point ces termes peuvent tout et rien dire à la fois). Les deux camps ont élu deux chefs différents. Celui de droite fait confiance à un charlatan qui pue le harang pour orienter ses choix politiques. Il finira par demander l’aide des romains pour soumettre le camp gauche à sa domination, mais les choses ne se passeront pas comme prévues quand le chef du camp gauche décide de faire appel à un vieil ami, le chef d’Astérix et Obélix. Les deux amis se rendront dans ce village et y rétabliront la paix. <3 Mignon, non? 9/10

Pour commander ou réserver en ligne, cliquez ICI.

Pour voir le site officiel de la série, cliquez ICI.

 

Les Royaumes du Nord T.01 de Stéphanie Melchior et Clément Oubrerie, d’après l’oeuvre de Philip Pullman, aux éditions Gallimard, à 33.95$

Une adaptation d’un roman

9782070653805,0-2272245

J’ai tellement adoré la trilogie À la croisée des mondes de Philip Pullman dans ma pré-adolescence que lorsque j’ai vu cette adaptation, je n’ai pas pu m’empêcher de la lire!

Élevée dans un collège à Oxford, la jeune Lyra est sous la protection du Maître de l’établissement. Depuis qu’elle est toute petite, elle croit que ses parents sont morts et que le seul membre de sa famille qui lui reste est son oncle Lord Asriel, un homme excentrique aux idées sombres. Or, pour se désennuyer, elle décide d’espionner le Maître avant une visite de son oncle et le voit empoisonner le vin préféré de son invité. Il s’en suivra une suite d’évènements abracadabrant tous plus compliqués les uns que les autres, mais qui finiront par se rejoindre et vous charmer complètement.

Les Royaumes du Nord est une série mêlant science-fiction et fantastique. En naissant, chaque être humain est connecté spirituellement à un démon. Celui-ci peut changer d’aspect pendant leur enfance, mais à un certain âge son apparence se fixe. Tous les démons ont l’apparence d’un animal. Si un démon se fait attaquer physiquement, l’être humain qui lui est attaché en souffre et vice-versa. C’est cette relation entre deux êtres qui m’avait autant passionnée petite.

Les dessins sont superbes, à mi-chemin entre l’enfantin et la grande toile. Les personnages sont attachants. 8/10

Pour commander ou réserver en ligne, cliquez ICI.

La chronique à Tara

Coucou, c’est moi : Tara!

Cette semaine, j’ai lu un livre trop amusant:

Super-héros & philo de Simon Merle, aux éditions Bréal, à 31.95$

9782749531397,0-1432667

L’auteur y aborde des sujets passionants. Il stipule, en outre, que les super-héros sont utilisés comme angle d’approche pour aborder des notions philosophiques ainsi que des thèmes de société actuels tels que pouvoirs et responsabilité, justicier et démocratie, etc.

Malgré leurs super-pouvoirs, les super-héros sont les représentants bédéïques de l’espèce humaine puisqu’ils sont tout de même vulnérables. Ils sont donc un miroir grossissant dans lequel le lecteur peut se contempler, mais surtout, s’interroger sur qui il est, sur son devoir et sur ses espoirs.

Comme dit sur la quatrième de couverture: « Le détour par la fiction est parfois nécessaire pour faire tomber le masque et affronter les problèmes qui nous préoccupent dans la réalité. Ainsi, à travers l’exemplarité du super-héros, c’est finalement notre humanité que nous essayons de comprendre et notre monde que nous survolons. »

Dans la première partie, c’est la section sur le super-héraut en tant que justicier qui m’a le plus interpellée! Je n’avais jamais remarqué que les super-héros intervenaient toujours dans une situation de crise politique! Soit il est directement mandaté par les autorités, soit il agit de manière indépendante (ce qui est encore plus torride!). L’analyse qu’en fait Simon Merle est totalement incroyable!

Dans la deuxième partie, c’est la section sur le super-éros transgressant les utopies qui m’a le plus fascinée! On croit souvent à tord que les bandes dessinées de super-héros sont hyper-conservatrices des valeurs du puritanisme, car elles sont bâties pour plaire à la masse. Cependant, l’auteur explique que sous ces airs se cachent souvent une conception bien plus subvertive du monde et de ses principes. 🙂 Et ça, ça me plaît.

Bref, si cela vous intéresse de faire une incursion dans la philosophie se cachant dans les bédés de super-héros, je vous recommande fortement ce bouquin que vous trouverez dans la sections « Connaissances » chez Carcajou.

Au plaisir!

Pour commander ou réserver en ligne, cliquez ICI.

11233403_10155597349405644_1322608336_o

Merci de nous lire, de nous suivre, de partager votre passion de la bande dessinée avec nous! C’est un plaisir pour nous de vous partager nos lectures! Si vous avez des commentaires à nous faire, n’hésitez surtout pas.

À la semaine prochaine!