11233403_10155597349405644_1322608336_o

C’est la Semaine 7 du Défi Lecture Bande Dessinée que nos libraires Audrey et Alexandra L.L. se sont imposé: 6 mois pour lire 50 bédés chacune, ce qui représente 2 bédés par semaine, au minimum, pour chacune d’elle! Si vous voulez connaître tous les aléas du défi, rendez-vous ICI. Si vous voulez voir tous les articles à ce sujet, cliquez sur l’onglet « Nos projets », puis sur « Défi lecture 2015″.

Voici les bédés qu’elles ont lues cette semaine, la catégorie qu’elles comblent grâce à celles-ci, ainsi que leur appréciation!

Alexe a lu

BD traduite (autre que l’anglais)

Alisik de Hubertus Rufledt et Helge Vogt , Éditions Le Lombard, 113 pages, à 25.95$

alisik-tome-1-automne

Quiconque me connait moindrement sait que je suis intéressée par tout ce qui touche de près ou de loin à l’Allemagne. Que ce soit la langue, l’histoire, le cinéma ou encore cette bande dessinée ! D’abord attirée par l’esthétique du livre, autant la couverture que le contenu, j’ai décidé de finalement lire cette BD qu’une amie m’avait suggérée il y a quelque temps. Nous suivons donc l’histoire d’Alisik se réveillant dans un cimetière habite par des gens au physique étrange. Alisik est morte. Les êtres habitants ce cimetière sont des postmortems attendant le jugement de M. Morrt, qui les mènera soit en enfer, soit au paradis. Alisik rencontrera un garçon aveugle, le seul vivant capable de l’entendre. Ce dernier, Ruben, est devenu aveugle suite à un louche accident impliquant un important homme d’affaires dont la compagnie menace de détruire le cimetière pour y implanter un centre commercial. Une histoire en 4 tomes, dont le dernier est à paraître pour le mois d’août.

Franchement, les dessins et la conception du livre sont la force de cette bande dessinée. Une BD très artistique et originale, malgré quelques incohérences dans le récit. Par exemple, il est dit d’Alisik qu’elle est blonde… pourtant. Sans mourir d’envie de tourner les pages, nous sommes toutefois curieux de connaitre la suite de l’histoire. Je suis loin de dire que c’est mauvais, détrompez-vous. Seulement, je crois que le livre est plus beau que bon, mais je les achèterais tous quand même ! C’est trop beau ! (Allez savoir, c’est peut-être meilleur en allemand !)

Je me dois de lui donner deux notes distinctes donc voici:

-pour l’histoire 6.5/10 (à reconfirmer après la sortie du tome 4 !)

– pour l’objet 9/10… ou alors, 10/10… 😛

Bone intégrale Le Début T.01 a T.03 de Jeff Smith aux Éditions Presses Aventures, 458 pages, 27.95

BD avec des personnages non humains

gr_9782896607228

Voici Fone Bone de Bonneville ! Ce petit être que l’on aimerait serrer dans nos bras est à la recherche de ses cousins, Smiley Bone et Phoney Bone. Ce dernier s’est fait chasser de Bonneville après avoir arnaqué ses habitants (pour une énième fois). Ils ont été séparés par une volée de criquets qui les aveugla tous. Perdu en forêt,  Fone Bone croise la route de Thorn, une jeune femme (avec de très beaux cheveux soit dit en passant :P) qui lui offre refuge dans la ferme de sa Mamie Ben. Fone Bone n’est toutefois pas le seul à rechercher Phoney Bone, des rats-garous s’agitent dans les parages, prêt à dévorer n’importe quel Bone croisant leur chemin. Le danger guette et les Bone ne sont pas sortis du pétrin !

Il y a longtemps que je me dis qu’il faut que je lise cette série. D’abord apprécié par nombre de nos clients, puis conseille par Maxime, collègue libraire, j’ai décidé de m’y mettre. J’avoue que le premier tome ne m’a pas tellement intéressée. J’ai eu envie de changer pour Blacksad, une autre série fortement recommandée avec des personnages non humains, mais je n’aime pas m’attarder seulement à ma première impression, comme vous avez pu êtes témoins depuis le début de ce défi. Je me suis donc botté les fesses pour terminer la première partie. Comme j’avais choisi de lire l’intégrale des trois premiers volumes, il me restait à découvrir. Puis, à la fin du premier tome, j’ai commencé à m’emballer pour la suite. J’ai voulu savoir ce que veulent les rats-garous et leur maître/roi (^!). J’ai voulu découvrir ce qui lie les Bone à Thorn, plus que l’amour que lui porte Fone Bone (hihih). Pour finalement, m’attacher a cette drôle de bande: Fone Bone est trop mignon, Smiley est rigolo et Phoney… Et bien, c’est Phoney ! Oh et Mamie Ben, capable de battre un troupeau de vaches a la course !

J’ai très hâte de découvrir la suite. À découvrir: une série de roman à partir de 9 ans et un jeu vidéo basé sur les premiers tomes de la BD et développé par Telltale Games (Walking Dead/Wolf Among Us) !

7/10

Audrey a lu…

Le serpent d’eau de Tony Sandoval, collection Calamar aux Éditions Paquet, 138 pages, 34.95$

BD recommandée par un(e) ami(e)

9782888905264,0-1618066

582435_206574182789850_2095380690_nTony Sandoval est l’un des auteurs préférés de notre libraire Vanessa qui ne travaille malheureusement plus chez nous, mais qui est toujours dans nos pensées grâce à ses suggestions bien particulières! (J’écris un billet sur une libraire ou une bédé là? On ne sait plus!) Pour revenir à nos moutons, Monsieur Sandoval est né en 1973 au Mexique. Il a plus d’une dizaine de bédés à son actif. Il est très productif. Pour avoir un aperçu de ses œuvres, rendez-vous sur son Facebook, son blogue ou son DeviantArt.

Source: [https://scontent-ord1-1.xx.fbcdn.net/hphotos-xpf1/v/t1.0-9/1535389_774972695949993_1170999572658463495_n.jpg?oh=47be4b460a56ac978c0aa90725293773&oe=5616294B]

Source: [https://scontent-ord1-1.xx.fbcdn.net/hphotos-xpf1/v/t1.0-9/1535389_774972695949993_1170999572658463495_n.jpg?oh=47be4b460a56ac978c0aa90725293773&oe=5616294B]

En ce qui concerne Le serpent d’eau, ce fut un véritable délice de dévorer cette bédé. Chacune des illustrations serait digne d’être encadrée. On suit l’histoire de Mila, une jeune brunette qui pédale des kilomètres pour pouvoir aller se baigner seule dans une rivière, et qui va rencontrer Agnès. Cette rencontre lui donne l’effet d’un coup de foudre. La beauté d’Agnès la laisse sans voix. Elles deviennent donc amies, mais Agnès saura bouleverser la vie de Mila et Mila se retrouvera devant un choix déchirant : s’en tenir à la banale réalité ou se laisser aller dans les contrées lointaines remplies d’inconnu et de danger!

10/10 à parce que si cette bédé n’atteint pas une note parfaite, aucune ne le fera!

Le domaine Grisloire de Michel Falardeau, Éditions Glénat Québec, 48 pages, 19.95$

Thriller ou mystère

9782923621586,1-327198

LiQIBD 24.02.2013 - Rouges vs. Bleus Photo © François Angers

LiQIBD 24.02.2013 – Rouges vs. Bleus
Photo © François Angers Source: http://cism893.ca/public/default/uploads/cache/ 556ca3690b37c_620x0.jpg

Michel Falardeau est un autre génie de la bédé! Né en 1979, au Québec, Monsieur Falardeau travaille d’abord en animation avant de se tourner vers la bande dessinée : une chance pour tous ses lecteurs. Je dois avouer que mon collègue Maxime a presque hurlé au scandale lorsqu’il a su que je n’avais pas lu French Kiss 1986, mais personnellement, j’ai été très attirée par l’aspect lugubre et mystérieux de la couverture du Domaine Grisloire.

On suit la jolie et trop cool Noah, une jeune fille sûre d’elle et sans prétention. Dès le départ, on sait qu’il lui est arrivé un truc affreux et bizarre lors d’une nuit de camping en forêt. Elle prétend avoir été attaquée par un loup géant et elle a d’ailleurs d’énormes griffures sur le dos pour le prouver! Elle vit dans la peur de passer pour la folle du coin si elle parle de ce qu’elle sait, mais un jour, elle décide qu’elle en a assez et qu’elle doit coûte que coûte découvrir ce qui lui est arrivé, même au péril de revoir ce terrifiant loup!

Source: http://41.media.tumblr.com/5b4395755e9d948ff024c5c7e64573ee/tumblr_nr8amcCMRG1rp2592o3_1280.jpg

Source: http://goo.gl/mAsz5o

Le trait est super intéressant. Le dessin est coloré. L’histoire est dynamique et remplie de suspense. On tombe rapidement amoureux de tous les personnages. Heureusement que le deuxième tome sortira cet automne! Je n’en peux déjà plus d’attendre!

Pour avoir un avant-goût du tome 2 et des dessins de Michel Falardeau, vous pouvez visiter son Facebook, son blogue ou son Tumblr. Ah! Et n’oubliez pas de lire la revue Planches 03 pour lire une entrevue super intéressante!

9/10 <3

 

 

Le bonus: La chronique à Tara

11720046_10153437274344836_1259150988_n

J’ai fait une découverte grâce à Alexe et Audrey cette semaine ! La série documentaire BD QC sur ARTV présentée par Sophie Cadieux, maintenant disponible sur DVD, nous fait voyager dans l’univers de nos bédéiste chéris pourtant si peu connus au Québec. Et quand je fis voyager DANS l’univers, ce n’est pas qu’une simple figure de style, non non. Voyez par vous-même: Elle pénètre carrément dans les planches!

2014-04-28_10_20_20_BDQUEBEC_0009_01

Source: http://goo.gl/CIWs5d

Vous y découvrirez Michel Rabagliati, auteur de la série à succès Paul, dont un des tomes, Paul à Québec sera sur nos grands écrans des septembre prochain, Delaf & Dubuc, auteurs de Les Nombrils, Guy Delisle et ses chroniques de voyages, Jean-Paul Eid et son humour déjanté, Zviane, si appréciée par Audrey, Jimmy Beaulieu et son urgence de dessiner, Julie Rocheleau et sa série La colère de Fantômas, Godbout et Fournier, auteurs de Michel Risque et Red Ketchup, deux classiques de la BD québécoise, l’originalité de Leif Tande et Thierry Labrosse, auteur de la série de science-fiction Ab Irato !

prop-img-604

source: http://ici.artv.ca/emissions/bdqc

Testez vos connaissance dans un quiz, découvrez les coups de coeur BD de ces auteurs et apprenez-en plus sur les techniques de création de chacun. Un projet ambitieux, fort bien réalisé.  Voici le lien vers le portail de l’émission sur le site d’ARTV: http://bd-quebec.artv.ca/

Je n’ai l’air de rien comme ça, mais je suis une chienne très cultivée…. Qui aime se prélasser devant la télévision.

À la semaine prochaine !

pubprojetbede